En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« Égalité Taxes Bisous : j'adore ce titre ;-) | Accueil | Carte mère Hackintosh : projectQ sur Kicksarter »

sam. 23 mar 2013

Accès au catalogue Lightroom en réseau, 3 solutions

MAJ : samedi 23 mars, 18h40.

Ce petit post fait suite aux commentaires de cet article. Jusqu'à présent, lorsqu'on me demandait comment placer un catalogue Lightroom sur un serveur, je recommandais deux solutions... Qui ne permettent pas de travailler en même temps évidement (Lightroom n'est pas prévu pour ça, c'est pour votre bien ;-) Mais qui offrent tout de même des solutions de synchronisation alternatives entre deux machines (pour nous changer un peu, de l'export / import en tant que catalogue).

Ces manipulations sont à réserver aux utilisateurs avancés. Le support d'Adobe ne vous sera d'aucune aide, car Lightroom n'a pas été conçu pour travailler de cette façon. Mais les recommandations (trop prudentes) de l'éditeur, ne sont pas mon soucis... C'est comme la date de péremption des yaourts

1 - Dropbox : même s'il ne s'agit pas exactement d'un serveur au sens classique. Vous pouvez placer votre catalogue Lightroom sur votre dossier local Dropbox (utilisable en Mac et PC). Et comme tout son contenu, votre catalogue sera automatiquement synchronisé vers votre espace Dropbox dans le Cloud. Il pourra ensuite "redescendre" vers le dossier Dropbox de votre seconde machine (ou troisième, ou quatrième machine, etc...).

Vous disposez ainsi d'une sauvegarde permanente et instantannée du catalogue. C'est encore mieux que Time machine, qui sauvegarde toutes les 30 minutes : Dropbox sauvegarde en effet en (quasi) temps réel. Sous réserve de disposer d'une connection Internet relativement rapide. Cerise sur le gateau : pour 39 USD par an supplémentaires, vous disposerez d'un stockage illimité des fichiers effacés (une sorte de time machine illimité dans le Cloud). J'adore...

0000_screencopy_JFV_ 2013-03-27 à 22.32.53

Si vous activez l'option "Synchronisation en réseau local", la synchronisation irra plus vite encore, lorsqu'il s'agit de mettre à jour le dossier Dropbox de votre seconde machine (connectée à Dropbox et en réseau local à la première).

Toutefois, si le même catalogue Lightroom reste ouvert en même temps sur 2 machines (si vous avez oublié de quitter), alors un conflit de synchronisation apparait. Sur un gros catalogue, ça peut-être délicat à gérer, car Dropbox garde les 2 versions par prudence. Cela m'est arrivé 1 fois, je m'en suis sorti sans problème mais il a fallu choisir quel catalogue effacer. Et effacer un catalogue, sera plus ou moins flippant (selon votre maitrise de Dropbox et de Lightroom).

Je recommande donc de réserver Dropbox à la sauvegarde, plutôt qu'à la synchronisation... Sur les gros catalogues, je recommande aussi de déplacer les fichiers .lrdata en dehors de Dropbox (car ils sont lourds), par exemple à l'aide d'un lien symbolique (sur PC il doit y avoir exister aussi une solution). 

Un peu à cause de Lightroom, je suis passé depuis un an au compte payant de 200 Go. Car j'apprécie beaucoup les services de Dropbox (j'ai gagné 38 Go gratuit en invitant des gens), je dispose donc de 238 Go. De quoi stocker quelques RAW en cours de production.

Pour autant, je préfère utiliser deux catalogues distincts : un sur le Macbook Air et un autre sur le Mac Pro. Tous deux sont placés dans leurs dossiers Dropbox respectifs et restent accessibles à tout moment par l'autre machine. Si nécessaire...

Pour éviter de gaspiller inutilement de l'espace disque, j'utilise la synchronisation partielle de dropbox (mes deux machines sont équipées de SSD de 512 Go). De façon à ne pas télécharger obligatoirement le catalogue de la machine opposée. Et de temps à autre je synchronise mes deux catalogues partiellement, d'une façon ou d'une autre (pas seulement par Dropbox). Mais ceci est une autre histoire.

2 - La connection en mode iSCSI. Je ne rentrerais pas dans les détails, n'ayant pas testé ça en production. Mais la plupart des serveurs autorisent le protocole iSCSI, qui fait croire aux postes clients, que le serveur est un disque externe. Si quelqu'un connait bien la chose et l'utilise avec Lightroom, nous sommes preneurs d'un petit topo. C'est utilisable en Mac et PC. Pas trop compliqué en principe...

0000_screen_ 2013-03-23 à 16.41.32

3 - L'image disque .dmg. Je ne connaissais pas cette solution originale jusqu'à ce matin, mais c'est très intéressant. Merci à Pascal de Couleur-ICC qui l'a publié. Créez une image disque sur votre serveur (ou sur un Mac connecté en réseau), ou même sur votre dossier Dropbox (une variante intéressante).

Attribuez lui une taille suffisante pour accueillir votre catalogue (anticipez qu'il risque de grossir). Il faut qu'elle soit disponible en lecture / écriture. Je ne connais pas, mais il existe peut-être une option pour qu'elle soit lisible / modifiable sur PC (si quelqu'un connait cet aspect des choses nous sommes preneurs).

 

Une fois le fichier .dmg crée au bon endroit, ouvrez-le. Une "disquette ejectable" est crée, qui pèse le même poids que le dmg. (l'encombrement de votre catalogue sur ce disque virtuel est donc doublé, mais ce n'est pas si grave).

On pourra éventuellement utiliser un lien symbolique pour déplacer le fichier .lrdata (pas testé mais ça devrait marcher).

Ensuite il ne reste plus qu'à travailler dans Lightroom. On pourra même éjecter l'image disque au besoin (on divise l'espace utilisé par deux)... Puis "monter" à nouveau l'image disque plus tard dès qu'on en aura besoin. Eventuellement, depuis une autre machine en réseau.

MAJ : samedi 23 mars, 18h40. Bonne nouvelle, le système refuse de "monter" l'image disque à distance depuis une autre machine, si le .dmg est déjà ouvert par une première machine (alerte ci-dessous). Il faudra l'éjecter prélablement. Je voulais voir ce qui se passerait si je modifiais les deux catalogue en même temps (chose pour laquelle Lightroom n'est pas conçu). Donc pas de risque de conflit.

0000_screen_ 2013-03-23 à 18.36.55

Les modifications apportées au disque virtuel sont conservées par le .dmg. Voilà un gros détail que j'ignorais jusqu'à ce matin. Je croyais en effet le .dmg "figé", faute de travailler très souvent avec, en dehors des installations de Mountain Lion et de la suite CS. Mais non, c'est ce qui rend possible cette manipulation.

C'est donc une troisième solution intéressante, pour stocker votre catalogue sur un serveur, ou une machnie distante. Cela mérite encore quelques test, mais chez moi ça semble marcher idéalement. Je vais tester ça quelques temps...

 

Par VIBERT dans 00 - COUPS DE COEUR , 16 - MAC OS X : Macintosh Hardware , 90 - LOGICIEL : Adobe Lightroom | Permalink | Commentaires (43)

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM