En 2014 macandphoto change de nom, rendez vous sur

www.photoetmac.com

Merci d'updater vos bookmarks !

 

 

Accès direct :



« Nouvel élément à charge dans l'affaire Sygma-Corbis | Accueil | A venir : trans standard Sigma 24-105mm F4 DG OS HSM »

sam. 12 oct 2013

Demain on est dimanche, signez la pétition !

Pourquoi ne peut-on pas travailler le dimanche dans notre beau pays ? Dont la devise, commence pourtant par "Liberté" qui précède "Fraternité et égalité".

Tout simplement car tous les "réac" du pays (si, si) se donnent la main pour défendre leurs intérets et décourager les politiques de réformer une loi désuette datant de 1906 : les "gauchos" (par principe), les "cathos" (par conservatisme religieux), les "fachos" (pour embêter tout le monde), les "bobos" (qui n'ont pas besoin de "travailler plus pour gagner plus" puisqu'ils sont des héritiers) et bien entendu les "crypto syndicalistes" (par intérêt, les syndicats touchant de l'argent a chaque procès gagné. Bien qu'ils ne représentent que 1 à 2 % des salariés).

Etrange alliance, que celle des adversaires du travail le dimanche !

Je viens d'ailleurs d'avoir une discussion avec un de mes amis, cadre dans une de ces enseigne de bricolage, qui me confirmait (vu de l'intérieur) que : oui ! Les jeunes qui travaillent le dimanche sont "vraiment" volontaires et payés 200% du salaire normal. Et même 250% les dimanches fériés. Les 3/4 des travailleurs du dimanche dans cette enseigne, sont des étudiants qui n'auraient aucun moyen de financer leurs étude autrement (puisque en semaine ils étudient). Et les priver de ce travail me semble tout simplement criminel, c'est révoltant !

Ce genre d'absurdité "kafkaïenne", ça ne vous mine pas vous ? Savoir que des étudiants vont certainement perdre leur emploi et peut-être devoir arrêter leurs études ? Que des bus entiers de touristes partent tous les dimanches pour Londres car à Paris tout (ou presque) est fermé ? Qu'a 100 mètres près, un magasin doit fermer, alors que son concurent d'en face peut prospérer ? L'injustice ne vous semble-t-elle pas insuportable ? Le droit de travailler pour préparer son avenir (ou ses vacances), n'est-il pas l'un des droit de l'homme les plus élémentaires ?

Ce qui m'inquiète un peu, c'est que la personne chargée de démêler cette histoire de dimanche... est un ancien patron de la poste, institution bien connue pour son dynamisme ! Les photographes qui durant des années sont allés récupérer leurs "retours" à la poste du coin, savent exactement de quoi je veux parler (Jean-Paul Bailly, ancien patron de La Poste, planchera sur le travail le dimanche)... Espérons qu'il ne s'agisse pas d'une de ces commissions dont le but est justement d'endormir l'opinion. Et de décider... qu'il ne faut rien décider.

Alors comme demain on est dimanche, j'en remets une couche. Il faudrait que tous les Français de bonne volonté se bougent les fesses et défendent leur liberté la plus élémentaire : travailler. C'est pour ça que je vous invite à faire connaitre et signer cette pétition (déjà 7000 signataires) initiée par le journaliste Eric Brunet. Qui a écrit cette lettre à François Hollande, dont voici le début :

" Monsieur le Président de la République, 

Alors que notre pays traverse une crise économique et sociale sans précédent, de nombreux Français s’interrogent sur les lois qui leur interdisent l’accès au travail en soirée et le dimanche. 
Voici les 10 raisons qui m’amènent à vous demander d’engager la France sur une voie nouvelle : la libération du travail le soir et le dimanche.

> Lire la lettre complète d'Eric Brunet à François HollandeVous êtes déjà plus de 7000 à avoir signé la lettre, continuez à en parler autour de vous !

1 - La libération du travail répondrait à l’évolution des modes de vies et aux aspirations sincères et profondes de millions de Français. Le shopping est devenu un loisir, et une occasion de se retrouver en famille. Pour des millions de citadins, les courses sont plus rapides et plus simples à faire le soir et le dimanche.

2 - La libération du travail relancerait l’emploi. Dans un pays où le chômage frappe plus de 3,2 millions de Français, le travail en soirée et le dimanche constitue un réservoir d’emplois considérable. Au Canada, l’emploi a augmenté de 3,1% dans le commerce de détail à la suite de l’ouverture des magasins le dimanche. Aux Etats-Unis, la hausse a approché les 4,5 %. Appliqué à la France qui compte 1,7 millions salariés dans le commerce de détail, une telle hausse signifierait la création d’environ 80 000 emplois.
 

3 - La libération du travail augmenterait le pouvoir d’achat des salariés. Le taux horaire des heures travaillées le dimanche est, en moyenne, majoré de 150 %. Par ailleurs, ces mêmes salariés bénéficieraient de compensations plus importantes en matière de repos hebdomadaire.

4 - La libération du travail augmenterait le chiffre d’affaire des commerces concernés. Les visiteurs étrangers n’iraient plus à Londres ou à Rome, mais resteraient en France pour leur week-end shopping.

5 - La libération du travail répondrait au désir de liberté de chaque citoyen. Le choix du travail dominical ou d’un travail en soirée, s’effectuerait sur la base du volontariat.

6 - La libération du travail serait une mesure égalitaire: la réglementation des heures d’ouverture des commerces impose trop de disparités par branches et par zones. Par exemple, jardineries et magasins d’ameublement sont autorisés à ouvrir le dimanche, en revanche les magasins de bricolage doivent rester fermés. Autre exemple, dans les zones touristiques, c’est au maire de définir les quartiers concernés. Ainsi, à Paris, les Champs-Elysées et Saint-Germain-des-Prés sont classés « zone touristique » mais le boulevard Haussmann ne l’est pas… Les aéroports bénéficient d’une dérogation pour ouvrir le dimanche, mais pas les commerces situés dans les gares…  

7 - La libération du travail ferait évoluer une législation archaïque. Est-il normal que la loi de 1906 établissant le repos hebdomadaire le dimanche, soit encore applicable au XXIème siècle ?

8 - La libération du travail serait conforme aux principes de la laïcité: le choix du dimanche comme jour de repos fait écho à la tradition chrétienne. Or, dans notre république laïque, le dimanche pourrait être indépendant de toute tradition confessionnelle. Le choix du jour chômé serait du ressort de chaque citoyen.

9 - La libération du travail renforcerait l’attractivité touristique de la France. Il est paradoxal que notre pays, 1ère destination touristique mondiale, voit ses boutiques des Champs-Elysées, fermer à 21h ainsi que le dimanche. Les touristes sont particulièrement demandeurs de shopping dominical. Les villes de Bordeaux et Marseille se privent de la clientèle des croisières qui fait escale le dimanche. …

10 - La libération du travail harmoniserait la loi française avec celles de la plupart des pays européens. La majorité des démocraties européennes disposent d’une législation moins contraignante sur la question du travail en soirée et le dimanche. 

Dans l’espoir que vous prendrez en compte cette démarche qui peut améliorer le quotidien de millions de Français, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes sentiments les plus sincères.
 
Eric Brunet

La signature de cette lettre n'est pas disponible depuis notre application mobile. Pour la signer, rendez-vous sur www.rmc.fr

 

 

 

Par VIBERT dans 00 - COUPS DE GUEULE ! , 01 - ECONOMIE & MONDIALISATION | Permalink | Commentaires (66)

Commentaires


Pur_next RETOUR HOME MACANDPHOTO.COM